La belle de nuit, une merveille péruvienne

La belle de nuit ou le Mirabilis jalapa, de son nom scientifique, est une plante vivace et exotique bien différente des autres. Elle fleurit la nuit, en fin de journée. Elle est buissonnante et propage son parfum doux et suave pendant les soirées d’été dans le jardin. Elle fait partie de la famille des Nyctaginacées. Si vous voulez voir comment je suis parti de graines de Belles de nuit pour arriver aux fleurs, voici quelques conseils

Son exposition

Cette fleur préfère une exposition en plein soleil ou à mi-ombre. Et si elle est exposée à l’Est, on remarque qu’elle fleurit de façon plus précoce, comparée à une exposition à l’Ouest. En effet, ses fleurs s’ouvrent lorsque l’intensité lumineuse devient très faible.

Sa plantation

La belle de nuit se plante principalement à la fin des gelées hivernales. On peut ainsi le mettre en terre entre avril et juin. Vous verrez même que si votre plante a lâché ses graines pendant l’hiver, votre parterre de belle de nuit va se reconstituer tout seul chaque année !

Pour ce faire, le jardinier a le choix entre le semis en godets et mettre en pleine terre.

La première technique de repiquage consiste à faire un substrat drainant. Faites en sorte que celui-ci soit profond, léger, et mélangé avec du terreau spécial avec du semis à base de sable de rivière. La préparation doit être humidifiée avant de déposer les graines de belle de nuit. Ensuite, il faut les recouvrir avec du terreau, mais en petite quantité. Les godets sont prêts et on attend l’apparition des racines. Pour les conserver, optez pour un endroit humide tel que les châssis ou encore les abris sous serre. Cette méthode convient surtout aux régions froides si les jardiniers souhaitent commencer le repiquage de la merveille du Pérou dès la fin du mois de mars.

belle de nuit
Belle de nuit en pot (deux graines par pot c’est suffisant)

Le semis en pleine terre est le plus simple. On peut utiliser le même substrat que les jardiniers qui effectuent la culture en godets. Les trous ont une profondeur de près de 0,5 cm seulement. Ils doivent avoir une distance entre 30 à 40 cm. On aplatit ensuite le sol avant de l’arroser. Dans chacun d’eux, on ajoute 3 graines en poquets. On les recouvre avec un peu de terreau puis on les arrose.

Lorsque les plants se développent et se lèvent, vous pouvez garder uniquement les plus vigoureux et enlever le reste. Cela permet d’ailleurs d’éclaircir un peu la culture dès la levée.

pieds de belles de nuit
ces graines là ont été plantées dehors directement : ça pousse moins vite mais le retard est vite rattrapé

Dans le cas de semis en godet, on récupère les plus beaux afin de les replanter dans le jardin, sur la terrasse, en massif, dans la pelouse ou le long de la haie. Cette plante s’adapte à presque toutes les situations, selon vos envies et vos besoins. Vous pouvez même en cultiver comme un couvre-sol vu que la belle de nuit se ramifie et s’étend rapidement.

Ses couleurs

La belle de nuit fleurit de juillet à octobre pour la plus grande joie des promeneurs nocturnes. Avec sa hauteur de 30 à 80 cm, cette petite merveille a des feuilles ovales avec des sommets aigus. Elle se décline en de nombreuses couleurs. Les plus connues sont notamment le rouge, le pourpre, la blanche et le jaune. Ses pétales vitaminés abritent 6 étamines.

fleurs de belle de nuit

La belle de nuit est-elle comestible ?

La belle de nuit n’est pas comestible. Elle serait toxique et une partie d’elle provoquerait des urticaires. Son utilisation en tant que remède est déconseillée aux femmes enceintes. Pourtant, les Brésiliens utilisent ses graines comme condiment. Ses fleurs en trompette, quant à elles, permettent de colorer certains aliments.

Ses bienfaits

La merveille du Pérou est utilisée dans le traitement de certains maux depuis la nuit du temps. On l’utilise pour évacuer les selles en cas de constipation. Cette plante élimine les vers intestinaux et soigne les mycoses affectant la peau. C’est également une antibactérienne, un diurétique et un antispasmodique. Son application sur une plaie favorise sa cicatrisation.

Dans cette vidéo, un amateur qui plante les belles de nuit de deux façons !

Ses avantages et ses inconvénients

La belle de nuit a l’avantage d’être facile à cultiver et à entretenir. Elles attirent beaucoup les papillons de nuit grâce notamment à leurs odeurs fruitées et sensuelles. Mais cette petite merveille fleurit tard et elle est alors très controversée. Compte tenu de cette particularité, certaines personnes trouvent qu’elle n’est pas très intéressante.

Cultiver la belle de nuit fait toujours plaisir aux jardiniers passionnés. On peut l’utiliser pour composer un joli bouquet qu’on peut mettre dans une vase tout en profitant de son parfum envoutant.

Origines de la belle de nuit

La belle de nuit vient du Pérou, du Guatemala et de l’Amérique subtropicale. Elle a commencé à être plantée dans les jardins européens à partir du XVIe siècle. Elle a été baptisée Mirabilis Jalapa notamment en raison de sa grande beauté et de son origine guatémalienne. Ce nom botanique concerne une soixantaine de plantes dont des vivaces, mais aussi des annuelles. En Espagne, elle a été surnommée « Dondiego de noche », car elle ne se réveille qu’à la tombée de la nuit. En Grande-Bretagne, on l’appelle « Four o’clock flower », c’est-à-dire la fleur de 4 heures, faisant toujours référence à son éclosion tardive.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*