Faire un jardin vertical : idée et plantation

Vous envisagez d’avoir votre propre jardin, mais c’est l’espace qui vous manque ? Le jardin vertical d’intérieur représente une solution idéale à cet effet. Il s’agit d’une technique de culture hors-sol, consistant à cultiver des plantes, des légumes, des herbes aromatiques, des fleurs… étage par étage. Pratique, design, décoratif et aussi écologique, ce concept agrémente vos murs avec une touche de nature vivante et luxuriante tout en purifiant votre intérieur. Le principe s’appuie donc sur le fait de cultiver sans devoir utiliser l’espace au sol, tout en bénéficiant de conditions d’ensoleillement et d’humidification correctes. Voici quelques conseils et astuces qui peuvent vous aider à réaliser ce rêve de petit jardin vertical !

Notez bien qu’on parle de jardin vertical en général pour les aménagements sur balcon ou sur les espaces réduits mais il est possible aussi de penser à son jardin à la vertical même si vous avez plus de place : les avantages du jardin vertical sont nombreux, car les légumes vont s’apporter de l’aide pour pousser et de l’ombre !

Qu’est-ce qu’un jardin vertical ?

Il n’est pas rare de trouver dans de nombreuses grandes villes du monde des murs habillés de végétaux, une technique inspirée de ces fameux Jardins suspendus de Babylone. Le concept a évolué et s’invite petit à petit à l’intérieur des foyers. Le jardin vertical, appelé parfois jardin suspendu, est une méthode permettant de végétaliser les murs du balcon, de la terrasse ou de la façade. L’espace végétal est donc étalé suivant un plan vertical à l’aide de différents types de dispositif tels que les pots, les plateaux, etc.

Le jardin vertical permet de faire pousser vos plantations sur une surface restreinte, à l’extérieur comme à l’intérieur, en terre ou sur un substrat inerte (sable ou billes d’argiles). Moins cher, ce processus offre l’opportunité à tout le monde de cultiver chez soi. Il convient parfaitement pour créer un espace nature en milieu urbain, dans les espaces publics, les zones inaccessibles, les quartiers industriels, etc. Créer une telle structure nécessite tout simplement un mur porteur, un substrat de culture appropriée, une plante adaptée au milieu et un accès suffisant en lumière.

Vous aimerez aussi lire :   Lutter contre les doryphores : que faire ?

Ses avantages

Nombreux sont les avantages que peut apporter la création d’un jardin vertical, du point de vue esthétique comme pratique. Tout d’abord, cette méthode offre la possibilité d’avoir un magnifique jardin ou potager à l’endroit où il est difficile, voire impossible de fabriquer un modèle en horizontal. Il se révèle donc intéressant lorsque l’on possède un espace trop restreint pour jardiner, un balcon ou une terrasse.

Le concept consiste à exploiter au maximum les surfaces verticales (murs, façades, palettes, escalier, etc.) en les utilisant en tant que support de culture. Cela permet de gagner considérablement de place, ce qui est parfait en intérieur. Pour obtenir d’excellents rendements, il est nécessaire de sélectionner des plantes qui correspondent à ce mode de culture.

Un jardin vertical favorise également une économie d’eau notable. En arrosant la plus haute étagère, l’humidité peut atteindre tous les bacs inférieurs. C’est ainsi possible que la terre reste humide plus longtemps. Ce type de couverture végétalisée permet aussi de dissimuler un mur peu élégant en formant un élément de décor plus design. Il est même capable d’étouffer le bruit et de contrôler la température intérieure en été. En plus, il forme un poumon vert très utile à la vie.

aromatique en jardinière

Ses inconvénients

Malgré ses multiples bienfaits, le jardin vertical n’est pas sans faille. D’abord, toutes les plantes ne conviennent pas à être cultivées suivant le plan vertical. La taille des racines doit être prise en considération. Il est possible d’adopter des bacs de grande taille, mais cela risque de prendre plus de place.

Quelles plantes choisir ?

Le jardin vertical est une forme de culture très pratique, économique et facile à réaliser. Cependant, la réussite d’un modèle design dépend essentiellement du type de plantes adopté. Optez pour celles qui n’occupent pas trop d’espace et qui ne développent pas trop de racines.

Vous aimerez aussi lire :   Faire sécher de la menthe

Les plantes ornementales

Le jardin vertical est un vrai outil de qualité de vie. Il permet de composer un spectacle de verdure utile, agréable et esthétique. Les vivaces sont les plus courantes grâce à sa robustesse pour s’adapter facilement à l’environnement qui l’accueille. L’œillet et la Bergenia au feuillage persistant, le Penstemon Blackbird, la Mandevilla, la Gazanie, le Pélargonium, les géraniums vivants et les pervenches naines en font partie. C’en est de même pour certaines plantes grasses. Privilégiez les variétés grimpantes comme le jasmin, les glycines, les fougères, les passiflores, etc. Si votre espace se trouve dans des coins d’ombres, le Helleborus Niger, le Lierre, l’heuchère (désespoir du peintre), ou encore Impatiens sont plus appropriés.

Encore un exemple d’amateur qui a fait son potager vertical, alors qu’il avait de la place dans son potager

Les plantes aromatiques

La majorité des plantes aromatiques conviennent parfaitement à la culture verticale. Privilégiez toutefois les espèces à croissance rapide telles que le basilic, le cerfeuil, la coriandre et le persil. Les plus incontournables dans vos balcons sont le persil, le thym, la menthe, la citronnelle, etc.

Les plantes potagères

Certaines plantes potagères peuvent parfaitement être utilisées dans une culture verticale. Tel est le cas des salades et des petits légumes-feuilles : mesclun, chicorées, laitues, cresson, fleurs comestibles ainsi que les piments, les oignons, le radis, les ails, les fraisiers, et les tomates cerises. Les plantes à faibles enracinements sont fortement recommandées. Cela ne vous empêche pas de faire pousser des aubergines, des poivrons, des laitues, du chou, etc.

Comment créer un jardin vertical ?

Quelles que soient les plantes choisies pour le jardin vertical, il est plus judicieux de trouver un substrat spécifique, de préférence qualitatif. Ces végétaux ont besoin d’un milieu de survie qui leur correspond, notamment l’apport en oxygène et en nutriments, l’ensoleillement ainsi que l’alimentation hydrique. Différents types de jardins verticaux peuvent être réalisés. C’est à chaque jardinier de faire le choix en tenant compte de certains facteurs intrinsèques tels que les besoins des plantes, les conditions d’aérations et les risques de courant d’air, l’amplitude des températures, etc.

Vous aimerez aussi lire :   Comment arroser son jardin facilement ?

Différents types de jardin vertical

Le moyen le plus simple pour créer un potager vertical est de composer une petite tour végétale en empilant des bouteilles en plastique. Ce système utilise la distribution de l’eau par gravité pour humidifier toute la structure. Le processus est entièrement basique. Il suffit de récupérer quelques bouteilles en plastique et de percer des trous sur leurs bouchons.

Peignez les bouteilles afin de préserver les racines du soleil. Pour éviter l’utilisation de ces matières peu écologiques, les palettes de bois conviennent également aux jardiniers qui recherchent un potager déco. Bannissez toutefois les essences traitées des produits chimiques qui risquent de provoquer des effets néfastes aux plantes. Il est également requis de déposer du géotextile à l’intérieur de la palette afin de conserver le terreau à chaque arrosage.

Outre les étages, les jardins verticaux en poches se montrent un dispositif très productif. Ils ont l’avantage d’accueillir différents types de plants, aussi bien en hauteur qu’en largeur. Privilégiez un textile perméable, mais résistant à l’humidité et solide pour arrêter le terreau et la plantation. Les poches peuvent s’accrocher à un grillage, un treillis en bois ou une rambarde du balcon. Au lieu des poches, il est possible d’utiliser des pots en terre cuite ou en plastique.

Accrochés en hauteur sur une structure, ces jardins verticaux sont plus adaptés aux légumes, aux plantes aromatiques, aux plantes fleuries ainsi qu’aux fleurs comestibles. Testez aussi la culture en balconnières ou en gouttières avec les aromates. Ce sera plus simple de déposer les balconnières sur les limons d’escalier. Confectionner des mobiliers avec des palettes est une véritable tendance de nos jours, le jardin vertical confirme cette règle.

Peu importe, il vaut mieux garder votre jardin vertical bien ensoleillé et constamment humide pour assurer le développement des plantes.

Laisser un commentaire