Quelle est la différence entre un hanneton et une cétoine : comment bien les reconnaître ?

Le hanneton et la cétoine sont des espèces d’insectes coléoptères, qui ressemblent tous les deux a deux gros vers blancs cachés à l’intérieur de la terre de votre jardin, du compost ou des pots de fleurs. Malgré leur apparence pas trop esthétique, ces larves ne représentent pas toujours un danger pour les cultures. Les gros vers de cétoines contribuent à la décomposition des fumiers, ce qui n’est pas le cas des hannetons. L’un est nuisible pour le jardin, l’autre à l’inverse est une chance. Pour éviter la confusion, il est nécessaire de savoir les différencier. Mais comment ?

Qu’est-ce qu’un hanneton ?

Le hanneton est un insecte coléoptère, qui appartient à la famille des Scarabéidés. Il possède de nombreuses déclinaisons, si l’on ne cite que le hanneton commun et doux, le hanneton des jardins ou horticole, le hanneton forestier, le hanneton de la Saint Jean, le hanneton foulon ou des pins, etc. Habituellement roux, cet insecte se démarque par ses déplacements lourds et bruyants. À l’âge adulte, il vole au crépuscule et c’est difficile parfois de le discerner par rapport à la cétoine. Ces types de coléoptères se reconnaissent par le bruit qu’ils émettent.

Une larve de hanneton dans la terre
La larve de hanneton semble paisible mais elle s’attaque aux racines des arbres

Longs de 2 à 3 cm, les hannetons sont facilement reconnaissables avec leurs élytres, qui sont des ailes antérieures dures et cornées, teintés en brun-acajou et quelquefois légèrement striés. Elles possèdent des antennes courtes et des frangées rouges. Ces insectes habitent généralement dans les herbes, les arbres ou dans les haies. Par ailleurs, les femelles préfèrent pondre leurs œufs sous une terre chaude et meuble, comme les potagers. Durant la période d’hibernation en hiver, les larves ne créent pas de dégâts. Elles s’empiffrent des racines à partir de la saison du printemps et de l’été.

Vous aimerez aussi lire :   Invasion de chenilles processionnaires : comment lutter ?
Hanneton à l'âge adulte
Le Hanneton est un ravageur aussi à l’âge adulte : il s’attaque à des forêts complètes, les feuilles de arbres, les haies des jardins

Contrairement aux cétoines, les larves des hannetons sont phytophages durant tout leur cycle de vie. Elles s’alimentent donc des racines des plantes, ce qui risque d’occasionner des dégâts importants au niveau des gazons et des plantations dans le jardin ou le potager. Une fois adultes, les hannetons s’attaquent aux bourgeons ainsi qu’aux jeunes pousses. Faites attention à vos cultures ! Les formes larvaires de ces insectes envahissent actuellement les jardins.

Une cétoine, c’est quoi ?

La cétoine est un joli petit scarabée, reconnu facilement avec sa carapace verte métallisée offrant des reflets dorés. Contrairement aux hannetons, ses larves constituent un auxiliaire indispensable au jardin. En fait, elles se nourrissent de matières organiques mortes pour favoriser leur recyclage et la décomposition des déchets végétaux en humus ou en compost. Ces gros vers blancs ne risquent pas d’endommager les cultures, sauf s’ils se trouvent dans un espace assez restreint comme le rempotage des plantes en pot. Pour en tirer profit, vous aurez besoin de les déposer dans les tas de feuilles mortes, de bois morts ou de paillage pour boucler facilement le cycle de compostage.

cétoine à l'âge adulte
La cétoine est complètement innoffensive pour votre jardin

De forme adulte, les cétoines s’alimentent du nectar des fleurs et participent à la pollinisation. C’est la raison pour laquelle elles sont généralement visibles au milieu des étamines avec leur allure assez pataude en journée, quand il y a du soleil et de la chaleur. Si les hannetons aiment les potagers, les cétoines apprécient particulièrement les plantes de la famille des Apiacées, ainsi que les roses, les chardons et les aubépines. Elles sont bien utiles au fonctionnement des écosystèmes depuis leurs formes larvaires jusqu’à leurs formes adultes.

Vous aimerez aussi lire :   Les poules au jardin : avantages et inconvénients

Comment distinguer les larves des cétoines et celles des hannetons ?

La biodiversité assure l’équilibre d’un jardin. Une bonne connaissance de ces coléoptères s’impose ainsi afin d’éviter de commettre l’irréparable. Il ne faut pas confondre les larves de hanneton avec celles de cétoine. Si les premières sont très dangereuses pour les plantes, les secondes sont particulièrement inoffensives. Même si l’allure des gros vers dodus de cétoines de couleur blanc grisâtre inquiète les jardiniers, ce sont les vers blancs de hanneton qui sont indésirables.

Une petite vidéo pour bien différencier une larve de hanneton d’une larve de cétoine

L’emplacement

Pour distinguer les deux insectes, la première indication est leur emplacement. Les larves de cétoine se trouvent essentiellement dans des composts ou encore des matières organiques en décomposition. Inutile donc de les détruire étant donné que leur intervention est fortement sollicitée au compostage. Les larves de hanneton apprécient les profondeurs et la chaleur de la terre, on les trouve plutôt loin des composts dans les sols, les pelouses, près des arbres.

La différence physique entre les deux larves : l'un a la tête plus grosse que les fesses, et l'autre l'inverse

La morphologie

Du point de vue morphologique, les vers de ces deux insectes de la famille des coléoptères sont très différents. Si les larves de cétoine présentent une couleur plutôt blanc grisâtre, celles de hanneton sont plus jaunâtres ou blanc crème et annelées. Contrairement aux hannetons, les pattes des gros vers de cétoine sont plus courtes que la largeur de leur corps.

Vous avez trouvé une grosse larve blanche en creusant dans votre jardin ? Vous faites bien de vous renseigner, ce gros vers blanc est soit une larve de hanneton soit une larve de cétoine ! Soit c’est néfaste pour votre jardin, soit ça lui sera bénéfique, c’est tout ou rien ! Voici un petit moyen facile d’identifier ce gros vers blanc et savoir si c’est une larve à protéger ou à éloigner de chez vous ! Cette petite illustration est très parlante pour comprendre le différence entre les deux larves

illustration pour expliquer la différence entre une larve de hanneton et une larve de cétoine

De surcroît, leur tête brune est plus petite avec un abdomen enflé. Pourtant, ces vers de teinte blanchâtre ont des tailles plus imposantes. Des poils se trouvent sur leur dos pour les aider à se déplacer par mouvements ondulatoires. Les hannetons de forme larvaire sont dotés de tête à couleur plus foncée, plus grande que son corps. Ils se déplacent avec leurs longues pattes. Trois paires se trouvent à l’avant du corps.

Laisser un commentaire