Tous les paillages pour le potager

Pailler son potager, ça apporte de nombreux avantages pour le jardinier. Alors certes, ce n’est pas trop dans les moeurs : de nombreux jardiniers travaillent à l’ancienne et vont rire de vous, se moquer des « mauvaises herbes » ou de votre potager empaillés : pour eux, il faut que rien ne dépasse, que la terre soit bien labourée et ratissée ! Je pense exactement l’inverse : un sol doit être plein de vie et pour ça, le paillage est a solution. Découvrez pourquoi pailler son potager et avec quels végétaux peut-on pailler !

Pourquoi pailler son potager ?

Pailler, ça veut dire quoi ? Pailler c’est mettre du paillage sur le sol, et pas forcément de la paille (on parle plutôt de paillis). Donc pailler, ça consiste à recouvrir son sol avec du paillis, à ne pas le laisser à nu.

Ne pas laisser son sol à l’air libre (ou plutôt à terre libre), ça permet :

  • protéger et améliorer la vie du sol : le fait de pailler va attirer les insectes, les vers etc…
  • enrichir votre sol : le paillage qui va se décomposer au fur et à mesure va être de la « nourriture » pour votre sol mais aussi pour tout ce qui vit dedans
  • de garder l’humidité dans le sol : ainsi vous allez pouvoir réduire l’arrosage et faire des économies d’eau.
  • d’empêcher les « mauvaises herbes » de repousser
  • empêcher l’érosion : arrêtez de bêcher ou de motoculter mais paillez !
  • protéger face à la météo : grâce au paillage, votre sol n’aura pas trop froid l’hiver et pas trop chaud l’été : en plein été, un sol exposé perd en matière organique et donc en fertilité car toute la vie « cuit » littéralement au soleil !

Bref, le paillage favorise la vie du sol et héberge aussi beaucoup d’insectes. Le paillage permet donc de protéger le sol mais aussi de l’enrichir car en se décomposant, il va apporter des éléments nutritifs au sol et donc à vos cultures ! Alors, prêt à pailler votre jardin ?

Paillage naturel ou synthétique ?

Pailler, ça consiste donc à ajouter une couche d’un paillis sur son sol, pour aller chercher tous les bienfaits évoqués précédemment. Il est possible de recouvrir son sol avec un paillage naturel ou un paillage synthétique. Je vais vous parler des paillages naturels car ce sont ceux que je connais le mieux et que j’ai pu testés à différents endroits dans mon jardin

Le paillage naturel

La paille

C’est la paille qui a donné son nom au paillage, je commence donc naturellement par cette matière organique. La paille provient de la culture de céréales, donc le risque, c’est d’acheter de la paille qui a été en contact avec des produits chimiques nécessaires à la culture des céréales. Essayez de vous procurer de la paille bio dans la mesure du possible pour éviter de transférer tous ces produits dans votre potager.

De la paille dans la serre avant de semer les tomates

La paille sent bon, la paille n’est pas cher (entre 2 et 4 euros le ballot) et la paille est de loin le paillage le plus efficace : c’est un très bon isolant contre les variations de température et une excellente solution pour conserver l’humidité au sol

Par contre la paille est très riche en carbone, donc elle ne nourrit pas le sol : elle va l’enrichir quand même car elle va abriter de la vie, qui elle viendra nourrir le sol (des insectes, de la décomposition)

La tonte d’herbe (ou l’herbe coupée)

Voici un paillage de printemps et d’été : l’herbe coupée peut être utilisée pour pailler votre jardin à condition quelle soit appliquée en fine couche !

Pour cela, je vous conseille de la ramasser et de la faire sécher avant de l’appliquer autour de vos légumes dans le potager, sinon l’herbe en décomposition pourrait former des blocs imperméables et asphyxier votre terre.

L’herbe ce n’est pas un déchet, c’est de l’or vert !

L’herbe est très riche en azote donc elle va très bien enrichir votre sol, que ce soit en herbe tondue ou en herbe arrachée

L’été, vous pouvez facilement demander à vos voisins de garder leur tonte !

Les feuilles mortes

J’ai 3 grands arbres dans mon jardin qui perdent leurs feuilles chaque année, mais aussi des dizaines le long de ma propriété (collée à la forêt) ! Les feuilles mortes sont très légères mais gratuites et disponibles à volonté à partir du mois d’octobre ! Vous pouvez donc facilement pailler votre potager à l’automne en le recouvrant de feuilles mortes, et pourquoi pas en ramassant le sacs de vos voisins

Pour éviter que les feuilles ne s’envolent, vous pouvez coucher vos cultures de l’été dessus (tomates, mais, tournesol)

Le foin

Le foin est une matière organique qui se trouve facilement, comme la paille ! Mais le foin est une denrée alimentaire pour les animaux, donc il coûte plus cher. Le foin c’est tout simplement de l’herbe coupée, donc il est facile à faire chez vous.

Contrairement à la paille, le foin peut être composé de différentes herbes sauvages, donc plus riche en nutriments. Par contre, comme c’est plus fin que la paille, il va se dégrader plus vite donc il faudra certainement en mettre plusieurs fois dans la saison, ou en mettre une couche plus épaisse sur votre sol.

Le risque du foin aussi, c’est de constater des montées en graines non désirées dans son potager, le foin étant des « herbes » fauchées, les graines sèchent et peuvent se mettre à germer une fois étalées dans votre potager !

Le BRF

C’est du bois raméal fragmenté : c’est tout simplement une matière composée de broyats de végétaux, comme des branches, des arbustes, des ronces, etc..

Le BRF va non seulement enrichir un sol (voire revitaliser un sol complètement mort) car il va faire apparaître des champignons et fait office d’éponge au dessus du sol : il retient l’eau qu’il va redistribuer au fur et à mesure ! Cette année, j’ai créé en grande partie mon BRF à base de ronces !

Par contre, j’ai du broyer pendant 2 jours les ronces et jeunes pousses de mon terrain pour avoir 30m² : c’est très très long pour peu de quantité !

Pour en savoir plus sur les types de paillage

Je vous recommande l’excellente vidéo de Damien, qui nous parle du paillage. Il n’y a pas un meilleur paillage au monde, il y a plein de façons de pailler et plein de méthodes efficaces, même avec les cailloux dans certaines régions : le caillou n’apporte pas d’azote ou de carbone au sol mais va permettre d’apporter de la vie et conserver l’humidité au sol. Damien nous parle aussi du papier et du carton pour pailler son sol !

Le paillage synthétique

Pailler ça fait penser à la paille mais en fait ça consiste à recouvrir son sol d’un revêtement naturel ou synthétique pour le protéger et éviter que la terre ne reste à nu. Alors même si le paillage naturel va permettre d’enrichir le sol en se décomposant, il y a des couvres sols synthétiques qui peuvent faire l’affaire

1

Top Garden Lot de 100 piquets de bâche pour paillage, galvanisés, pour serre de jardin et gazon synthétique pour jardin, longueur 150 mm, largeur 25 m ...

amazon
16.99
2

GARDENIX Lot de 200 TerraPEG piquets de fixation pour jardin pour la fixation des tissus anti mauvaises herbes

amazon
19.95
3

Amagabeli 200 Piquets de Jardin Pelouse Agrafes en Forme de U - 150 mm Long - Ongles Mauvaises Herbes Tissu Piquets Galvanisé Piquets de Fixation en A ...

amazon
23.99

Pour conclure sur le paillage

Autres avantages du paillage : les chats ne viendront pas gratter comme si vous veniez de retourner votre sol !

A chaque saison son paillage : c’est plus facile de trouver du foin l’été, du BRF à l’automne tout comme les feuilles, et de la paille toute l’année ! Alternez les différents paillages en essayant d’utiliser ce que vous pouvez produire (vos tontes, votre herbe coupée, vos rameaux broyés etc…).

Inconvénients du paillage : certains vont dire que ça attire les limaces et que c’est plus compliqué de semer ! A vous de nous dire votre avis et partager votre expérience !

Chacun ses techniques, à mon sens, il n’y a pas un seul bon paillage, mais plein de façons de pailler. La paille est très riche en carbone par exemple, la tonte est très très riche en azote : l’un va trop nourrir, l’autre pas du tout. L’un va disparaitre très vite, l’autre non dans ce cas mélangez !!!

Je pense que dans la nature, il n’y a pas qu’une seule bonne règles mais plein ! Paille, foin, BRF : tout est bon si vous pouvez variez le type de paillage, tournez, testez, renouvelez !

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*