Les cuves de récupération d’eau de pluie pour le jardin

En période de sécheresse, la récupération de l’eau est primordiale : la restriction d’eau vous empêche d’arroser votre jardin ! En réalité, elle est essentielle toute l’année, justement pour prendre les bonnes habitudes en terme de récupération d’eau. La récupération d’eau de pluie apporte plusieurs avantages. Si vous ne le faites pas pour le côté écologique de la démarche, vous avez de bonnes raisons de le faire pour l’aspect économique qu’elle offre. Puis, il ne faut pas oublier le côté pratique de la démarche. Comment réussir à le faire chez vous et à quel usage utiliser votre eau de pluie ?  Découvrez toutes les techniques.

Ce début d’année ensoleillé semble annoncer une sécheresse pour cet été. Économiser l’eau devient alors une priorité en ces temps de restriction : j’utilise à la fois des ollas pour arroser modérément et des bacs de récupération d’eau de pluie que je vous présente ci dessous.

des ollas

Depuis de nombreuses années, je récupère toutes les eaux de lavage des légumes que j’utilise en cuisine. J’arrose ainsi toutes mes fleurs disposées dans les jardinières pendant tout l’été. S i je n’en ai pas assez je vide les puisards.

On peut aussi récupérer les eaux de pluie, cela demande un investissement et de la place. Je vous conseille d’acheter un récupérateur d’eau sur internet… vous n’aurez pas à le transporter du magasin à la maison, ils vous sera livré directement ! On trouve des récupérateurs d’eau déco qui se fondent très bien dans le jardin.

Comment récupérer de l’eau de pluie 

Avec un réservoir d’eau pluvial

C’est la méthode classique pour récolter un maximum d’eau durant la saison des pluies. L’eau arrive du toit et coule à travers les gouttières et les drains. Il vous suffit de relier votre réservoir à ce système afin que toute l’eau se déverse dans le réservoir. C’est un investissement de base mais assez facile à mettre en place, il vous faut juste une cuve ainsi qu’un branchement sur gouttière !

cuves de récupération

À l’aide d’un récupérateur mural

Ce système de récupération d’eau de pluie se place sur la partie du mur où se situe la descente de la gouttière. En optant pour cette méthode, vous redistribuez l’eau accumulée grâce à un système gravitationnel.

récupérateur d'eau en colonne murale - pe, 100 l, gris - h96 x 36 x 32 cm

  • Couleur : Gris
amazon
Non disponible

Les réservoirs d’eau en plastique souple

Vous avez le choix entre les réservoirs à vessie et les clôtures et murs en plastique. Le premier se place sous votre terrasse ou en dessous de son plancher. La seconde alternative jonche votre clôture et peut faire le tour entier de votre jardin. Ce sont des citernes types autoportantes, pas très esthétiques quand elles restent en plein air dans votre jardin par contre

EDENEA Citerne Souple Récupération Eau de Pluie 1000L

  • 【 Economique et écologique】, Disponible en contenance ► 1000 ► 2000 ► 5000 ► 10000 ► 30000 litres
amazon
259.00

PLANT!T réservoir Pliable Souple - 500L

  • Citerne souple pliable 500L - marque PLANT!T
amazon
132.00

L’aspect économique dans l’utilisation de l’eau de pluie

Généralement, nous utilisons entre 100 et 150 litres d’eau tous les jours. Ne soit un budget de 30 à 50 euros par personne tous les mois (cela varie selon le prix de l’eau dans votre région). Cette consommation inclut la douche, la vaisselle et l’eau des toilettes. Sans compter l’eau pour la machine à laver.

En utilisant de l’eau de pluie, il est possible de faire une économie d’eau de 50 %. Soit une réduction mensuelle par personne qui équivaut à 25 euros.

Il en va de même pour l’arrosage de la pelouse qui est très gourmande en eau. En utilisant de l’eau de pluie, vous effectuez une économie d’environ 200 euros par moi. Vu qu’il faut compter entre 350 m3 d’eau par 100 m2 de pelouse.

L’avantage sur le plan écologique

L’eau est une ressource abondante. Cependant, elle n’est pas inépuisable. Nous le constatons de nos propres yeux durant les périodes sèches. Pour préserver notre planète, la récupération d’eau de pluie est une très bonne perspective.

Pour avoir un jardin entièrement bio, l’eau de pluie est la meilleure eau d’arrosage. Vu que l’eau du robinet est encore soumise à des traitements chimiques durant sa purification.

Pour quel usage utiliser votre eau de pluie 

Tout dépend du mode de récupération et du système de stockage que vous avez utilisé. Si l’un et l’autre sont propres, l’eau pluviale peut s’utiliser pour tout.

Vous pouvez vous en servir pour vous laver. Mais aussi pour faire la lessive. En effet, en branchant votre système de récupération avec votre tuyauterie, vous pouvez avoir de l’eau pluviale pour la douche, les toilettes et la machine à laver.

Nous avons aussi vu que l’eau peut servir à arroser le jardin. Il peut également servir pour le lavage de voiture ou le remplissage de la piscine gonflable de vos enfants durant les périodes chaudes de l’été.

Les avantages des cuves de récupération d’eau de pluie

Les cuves de récupération d’eau de pluie peuvent être aériennes ou enterrées. Chacun de ces modèles a leurs particularités. Ce qui est avantageux avec cet outil, c’est qu’il y en a pour tous les goûts et pour tous les usages. Certaines sont destinées à un usage intérieur tandis que d’autres conviennent à un emplacement dans la cour ou dans le jardin.

Le récupérateur d’eau de pluie aérien

La cuve de récupération d’eau pluviale aérienne dispose d’un volume compris entre 200 et 2 000 litres. Elle a été conçue pour être résistante aussi bien aux chocs qu’aux UV. Elle est souvent fabriquée en résine de synthèse, notamment en polyéthylène ou en polypropylène. Les fabricants proposent également toute une sélection de formes et de couleurs afin que ce contenant puisse s’intégrer parfaitement au jardin ou à la couleur de votre maison.

Certains modèles sont en vases, en tonneaux ou en amphores pourvus ou non de bac à fleurs. Il est tout à fait possible de cacher les cuves de récupération d’eau de pluie dans un coffret en bois ou autre. Si certaines sont vendues avec un robinet, d’autres comportent des raccords ainsi que des descentes de gouttière. Quand cet équipement est vide, il n’est pas du tout difficile de le manipuler.

La cuve de récupération d’eau pluviale enterrée

La cuve enterrée, quant à elle, a été conçue avec divers matériaux, dont l’acier, le PEHD ou encore le béton. Si vous avez besoin d’un tel équipement uniquement pour l’arrosage du jardin, vous avez le choix entre les modèles avec une capacité entre 1 500 et 5 000 litres. Il est amplement suffisant pour un espace vert dont la superficie est de 200 à 800 m2. Mais si vous avez besoin d’une plus grosse quantité d’eau pluviale, il existe des modèles plus importants pouvant contenir 20 000 litres d’eau.

L’avantage avec la cuve enterrée, c’est sa grande discrétion. Une fois qu’elle est installée, personne ne se doute que vous en utilisez. De plus, elle répond aux attentes des plus exigeants puisqu’elle agit parfaitement en faveur de l’écologie et de l’environnement. Son utilisation apporte beaucoup de confort, car vous pouvez l’utiliser pour la chasse d’eau, la douche, le lave-linge… Afin d’éviter que des feuilles ou des saletés ne s’y incrustent, les fabricants l’ont doté d’un filtre.

Les inconvénients des cuves de récupération d’eau de pluie

Bien que les cuves de récupération d’eau de pluie améliorent votre confort au quotidien, elles ont quand même des inconvénients. Le problème réside principalement sur l’achat, l’entretien et la réparation. Concernant le prix, ces équipements coûtent vraiment cher surtout si vous avez besoin d’un modèle avec une grosse capacité de stockage et une cuve à enterrer. Il faut débourser en effet 5 000 à 10 000 € pour l’achat d’un tel équipement.

Puis, celui-ci doit être posé par un spécialiste en la matière, car des accessoires comme les raccords et les descentes de gouttière doivent aussi être installés. Ce n’est pas tout, de nombreux paramètres sont à étudier à savoir l’accessibilité du terrain ou encore l’état de votre plomberie. Il se peut même que vous soyez obligé de remplacer vos gouttières dans le cas où elles sont trop abîmées ou ne permettent pas de récupérer de l’eau propre.

Par ailleurs, outre l’installation, l’entretien de la cuve peut poser un problème. Une vérification du système est à entreprendre tous les 6 mois afin de connaître son état. Une fois par an, vous devez faire appel à un spécialiste pour nettoyer les filtres et faire la vidange. Celle-ci est recommandée surtout pendant la période hivernale. Ne pas attendre que de mauvaises odeurs surgissent pour procéder au nettoyage. Il faut également désinfecter la cuve pour assurer la propreté de l’eau toute l’année puis vérifier les robinets ainsi que les vannes. Les filtres doivent décrasser même si elles sont autonettoyantes.

Bien que l’utilisation d’une cuve de récupération d’eau de pluie soit assez contraignante, surtout à cause de l’entretien, elles sont très utiles pour économiser. De plus, celui-ci n’est nécessaire qu’une ou deux fois par an. Si vous vous décidez à en acheter, n’hésitez pas à demander conseil à un spécialiste pour choisir un modèle de cuve adapté à vos besoins.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*