Planter de l’ail de A à Z : de la gousse au séchage !

L’ail est une plante indispensable dans notre cuisine quotidienne, grâce à son goût unique et ses nombreux bienfaits pour la santé. Dans cet article, nous allons découvrir ensemble les différentes étapes pour planter, semer et récolter de l’ail, ainsi que des astuces pour le conserver plus longtemps.

Où et quand planter de l’ail dans le jardin?

Avant de commencer à semer de l’ail, il faut d’abord choisir un emplacement approprié. L’ail préfère un sol léger, bien drainé et riche en matières organiques. Il est également important de choisir un endroit qui reçoit suffisamment de soleil, car l’ail aime les conditions ensoleillées.

Conseils pour bien semer de l'ail

En ce qui concerne le moment de la plantation, il existe deux types d’ail : l’ail d’automne et l’ail de printemps. Comme leurs noms l’indiquent, ils doivent être plantés à des moments différents :

  • Ail d’automne : il doit être planté entre octobre et novembre. La plantation tardive permet aux gousses de bien s’enraciner avant l’hiver.
  • Ail de printemps : comme son nom l’indique, il doit être planté au début du printemps, entre février et mars. Découvrez ici tout ce que vous pouvez planter au jardin en février !

Comment semer ou planter de l’ail dans le jardin ?

La plantation de l’ail est assez simple et ne nécessite pas beaucoup de matériel. Voici les étapes à suivre :

Vous aimerez aussi lire :   Pomme de terre gazon : comment réussir ?

Préparer le sol : avant la plantation, il faut bien ameublir et désherber le sol pour faciliter l’enracinement des plants.

Sélectionner les gousses : choisissez des gousses d’ail saines, sans moisissure ni traces de maladie. Plus les gousses sont grosses, plus elles produiront de gros bulbes.

prendre l'ail avant de le semer et le tater
planter de l'ail dans le jardin

Il est important de noter que l’ail n’aime pas la concurrence des autres plantes, il est donc préférable de le cultiver seul ou avec des cultures compagnes, comme les tomates, les carottes ou les oignons.

Pour planter l’ail, prendre une seule partie de la gousse comme sur la photo ci dessus et la mettre en terre, mais pas trop profond

Planter les gousses : enfoncez chaque gousse dans le sol, pointe vers le haut, à une profondeur d’environ 5 cm et espacées de 10 cm environ. Si vous plantez plusieurs rangs d’ail, veillez à les espacer d’au moins 30 cm pour permettre aux plants de bien se développer.

Planter l'ail et le laisser en surface

Arroser légèrement : après la plantation, arrosez légèrement pour aider les gousses à s’enraciner. Après quelques jours et les premiers jours de soleil, l’ail commence à sortir de terre et percer

L'ail sort de terre

Il n’y a pas grand chose à faire pour laisser pousser l’ail : vous le laissez simplement vivre sa vie en désherbant régulièrement. Voici par exemple mon ail en pleine forme au moi de juin ! Il n’est pas encore temps de récolter car le feuillage de l’ail est encore bien vert.

Ail au mois de juin

Comment et quand récolter de l’ail ?

La récolte de l’ail dépend du type d’ail que vous avez planté :

  • Ail d’automne : il est généralement prêt à être récolté entre juin et juillet. Vous pouvez commencer la récolte lorsque les feuilles commencent à jaunir et à s’affaisser.
  • Ail de printemps : il est prêt à être récolté entre juillet et août. Comme pour l’ail d’automne, attendez que les feuilles jaunissent avant de commencer la récolte.
Vous aimerez aussi lire :   Crottin de cheval au jardin : quand et comment ?

Ci dessous, c’est mon ail de printemps en juillet ! Le feuilles jaunissent mais pas encore autant que les oignons qui ont les feuilles qui se couchent vraiment sur le sol ! Ici la tige jaunit légèrement et devient dure, c’est qu’il est temps de récolter l’ail !

ail récolté en juillet à mettre au séchage

Pour récolter l’ail, procédez comme suit :

  1. Retirer délicatement les plants du sol : utilisez une fourche ou un transplantoir pour soulever délicatement les bulbes hors du sol, en prenant soin de ne pas les endommager.
  2. Laisser sécher : une fois récoltés, laissez les bulbes d’ail sécher pendant quelques jours dans un endroit sec et aéré, à l’abri du soleil direct.

Comment conserver l’ail et le faire sécher

Faire sécher l’ail, c’est une étape cruciale pour le conserver longtemps ! Une fois votre récolte d’ail bien séchée, vous pouvez la conserver pendant plusieurs mois à condition de suivre quelques règles simples :

  • Choisir un endroit frais, sec et à l’abri de la lumière : l’ail se conserve mieux dans un endroit où la température varie entre 15 et 20°C, avec une humidité relative inférieure à 60%. Évitez également de l’exposer à la lumière directe.
  • Veiller à une bonne aération : il est important que les bulbes d’ail soient bien ventilés pour éviter le développement de moisissures. Vous pouvez suspendre vos tresses d’ail ou les conserver dans un filet, par exemple.
  • Inspecter régulièrement votre stock : vérifiez de temps en temps l’état de vos bulbes d’ail et retirez ceux qui montrent des signes de détérioration.
Vous aimerez aussi lire :   Couper les pommes de terre en 2 avant de les planter : ça marche ?
Faire sécher l'ail dans une grange bien ventilée

En respectant ces conseils, vous devriez être en mesure de conserver votre récolte d’ail pendant plusieurs mois, voire jusqu’à un an !

Astuce pour prolonger la conservation de l’ail

Si vous souhaitez conserver votre ail encore plus longtemps, vous pouvez le transformer en poudre d’ail :

  1. Peler et émincer finement les gousses d’ail.
  2. Faire sécher les tranches d’ail au four à basse température (environ 60°C) pendant quelques heures, jusqu’à ce qu’elles soient complètement sèches et croustillantes.
  3. Passer les tranches d’ail séchées au mixeur pour obtenir une poudre fine.
  4. Conserver la poudre d’ail dans un bocal hermétique à l’abri de la lumière et de l’humidité.

La poudre d’ail se conserve jusqu’à 2 ans et peut être utilisée comme substitut de l’ail frais dans presque toutes les recettes.

Maintenant que vous connaissez tous les secrets pour réussir la culture, la récolte et la conservation de l’ail, il ne vous reste plus qu’à vous lancer et à profiter des délicieuses saveurs et des bienfaits de cette plante merveilleuse !

récolte de l'ail en juin

1 réflexion au sujet de « Planter de l’ail de A à Z : de la gousse au séchage ! »

Laisser un commentaire