Faire pousser des tomates suspendues

On peut faire pousser des tomates de façon conventionnelles mais aussi de plein d’autres façons, comme ici je vais vous le montrer, avec la tête en bas ! Voici comment j’ai planté des tomates suspendues et comment elles se sont développées : comment les planter ? Est ce que ça marche ? Quelle a été la production ? Les réponses dans cet article

Pour planter vos tomates de cette façon il faut :

  • avoir faire germer préalablement le pied de tomate comme les autres : vous ne plantez pas la graines dans le pot à l’envers, l’étape commence donc au moment du semis des tomates en pleine terre (ou un petit peu avant car vous allez pouvoir mettre votre pot à l’abris la nuit)
  • un pot : plus il est gros, mieux c’est car la tomate n’aura que le volume de terre du pot pour se développer et produire
  • un peu de paillage
  • 4 cordelettes et un couteau

Percez le seau à 4 points et passez la corde. Ce sont les points d’ancrage pour accrocher votre seau en l’air.

Percez le fond du seau, j’ai utilisé un burin mais vous auriez pu, je suppose, utiliser une perceuse avec un gros foret et faire une découper aux ciseaux ou cutter.

Dans le fond du seau, mettez votre pied de tomate à l’envers. Il faut que votre seau soit surélevé pour ne pas que le pied s’abîme. Comme sur la photo 1, vous pouvez placer le seau en hauteur sur des cagettes

J’ai mis des cartons, c’est pour éviter que tout s’écroule quand je vais arroser. Il faut que l’eau reste dans le seau et que la terre ne sorte pas par le trou, loi de la gravité oblige ! Dans la vidéo ci dessous, Damien préconise l’utilisation d’une toile de jute.

Et voila, c’est prêt ! Paillez le dessus, arrosez bien une première fois. J’ai ajouté un purin d’ortie pour l’aide au démarrage puis j’ai accroché le seau sur un mur, plein sud.C’est une bonne exposition mais comme il a fait très chaud et que mon seau est sous le toit, il n’y a jamais d’eau naturellement : j’arrose une fois par semaine dès que les feuilles montrent des signes de souffrance.

10 jours après la mise en pot, nous sommes le 1er mai : la tomate se porte bien, elle essaye de se redresser

Nous sommes maintenant le 5 juin, j’ai arrosé une seule fois depuis que j’ai planté en pot, le paillage fait bien son travail et le pied grossit tranquillement. Pas moins qu’en pleine terre, pas plus. Les fleurs ont fait leur apparition sur le pied !

Nous sommes maintenant le 9 juillet, j’ai toujours des fleurs et deux belles tomates de formées. C’est exposé plein sud, donc en plein soleil l’après midi. J’arrose une fois semaine, voici le pied

Mi-août, je récolte mon unique tomate issue d’un pied suspendue ! Une victoire un peu légère 🙂 Je verrai si l’autre tomate rougit courant septembre

tomate rouge suspendue

Bilan des tomates suspendues

C’est rigolo a mettre en place mais clairement pas la meilleure façon de faire pousser des tomates. Ce n’est pas naturel, le pied à la tête en bas et a très peu de terre pour se développer. Même avec un paillage, la terre sèche vite et le pied a du mal a se développer

C’est difficile à hydrater surtout les jours pendant les grandes chaleurs car l’eau ne reste pas et le plastique chauffe beaucoup au soleil. Le peu d’eau que vous allez mettre le soir dans le pot s’évapore très vite

Je pense par contre que c’est « mieux que rien » : une bonne idée pour des balcons ou des petites terrasses surtout pour optimiser la place

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*