J’ai testé la tour à pommes de terre, voici la technique

La pomme de terre est semée traditionnellement en pleine terre, en étant buttée. Mais il y a différentes façons de planter des pommes de terre, comme ici de façon ludique dans une tour à pommes de terre. J’ai fabriqué une tour de pommes de terre mi avril, avec un grillage et je vous présente la technique pour la créer et l’entretenir jusqu’à la récolte en août ou septembre.

Les avantages de la tour de pommes de terre

La tour permet de faire monter la pomme de terre en hauteur, c’est vraiment sympa à faire si on a un petit jardin et peu d’espace au sol : vous allez en effet partir du niveau du sol, sans enterrer la pomme de terre et monter autant que vous voulez. Cela peut être fait à partir de bloc pierre, parpaing, tour en bois, mais aussi comme je l’ai fait avec un simple grillage

Comment construire la tour à pommes de terre ?

Pour commencer, j’ai assemblé mes deux morceaux de grillage. Vous pouvez créer une structure de diamètre de votre choix : potentiellement, plus vous allez créer une structure de diamètre important, et plus vous allez pouvoir planter de pommes de terre dedans, sachant qu’il faut compter une pomme de terre tous les 30 centimètres

J’ai attaché mon grillage à un bâton, que j’ai solidement planté dans le sol !

Ensuite, j’ai mis un fond de paille, directement sur le sol : une bonne dizaine de centimètres

J’ai fait monté la paille sur le coté du grillage, en creusant donc un puit au milieu et j’ai mis 15 centimètres de terre bien meuble.

Dessus, j’ai posé mes pommes de terre, plus ou moins 25 à 30 centimètres espacées les unes des autres.

Ensuite au dessus, j’ai ajouté une couche de 20 centimètres de terre puis 10 centimètres de paille

Une autre tour que j’ai créé dans un terrain vague à partir de terre et de végétaux que j’ai récupérés après avoir creusé un escalier pour aménager un talus : même type de grillage mais autre terre, et surtout autre paillage : c’est un mélange de mousse et de tige séchées de l’année dernière

L’idée ensuite, c’est d’attendre que les pommes de terre sortent et de les faire monter dans la tour. Justement, après 17 jours dans la terre, voici les 3 premières patates qui pointent leur nez ! A ce stade il faut attendre

Attendre que la tige de pomme de terre fasse 15 centimètres puis remettre de la terre etc…

Nous sommes maintenant début août. J’ai un peu abandonné ma tour à patates, jugez par vous même. Comme pour les autres méthodes de culture de pommes de terre, les feuilles ont fané, c’est donc l’heure de récolter !

Résultats de la tour à pomme de terre ?

Les patates sont créées avec le sucre fabriqué par la photosynthèse dans les feuilles de la pomme de terre. Cette quantité de sucre dépend donc directement de la surface du feuillage. En faisant une tour, la taille du feuillage n’augmente pas car l’emprise au sol est la même. La quantité de sucre fabriquée est la même que sans tour.

En plus, la patate doit consommer plus de ressources pour générer une tige plus grande. Ce n’est franchement pas la meilleure technique même si elle est rigolote à mettre en place pour les enfants ou ceux qui n’ont pas beaucoup de surface chez eux et qui veulent récolter quelques pommes de terre « pour la gloire »

Le souci de la tour à pomme de terre, c’est que la couche inférieure de paille est attirante pour les rats taupiers, ils adorent creuser des galeries au ras de la terre, bien à l’abris des rapaces ou autres chasseurs nocturnes.

Liens externes intéressants :

De la création à la récolte sur fermesdavenir.org : https://fermesdavenir.org/fermes-davenir/outils/les-tours-a-patates

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*