Quels traitements naturels contre les pucerons ?

Les pucerons : quels insectes détestés par les jardiniers ! Dès qu’on parle de puceron on a du mal à imaginer les bienfaits pour le jardins, les fleurs : on les associe immédiatement à des nuisibles du jardin et pour cause ! Ces petits êtres ravageurs peuvent détruire tous les jardins devenant ainsi un cauchemar si vous ne les traitez pas en temps voulu. Les pucerons sont difficiles à voir, ils existent différentes espèces avec des couleurs différentes et chacun d’entre elles préfère une partie bien précise de votre jardin.

Méthodes de traitement bio ? Oui mais laquelle ?

Pour en venir à bout, il existe de nombreuses manières ! Les invasions de pucerons sont très fréquentes dans les jardins, et si vous voulez garder une certaine politique bio, vous ne voulez sûrement pas utiliser de produits chimiques pour les chasser. Voici quelques recettes naturelles et économiques pour vous en débarrasser. Découvrons ensemble des méthodes de traitement naturelles du puceron !

Traitement du puceron au savon noir

Le savon noir est utilisé pour chasser plusieurs types de parasites dont les pucerons. Pour l’utiliser, pulvérisez-le sur les parties atteintes de vos plantes et le travail sera fait ! Son odeur très puissante et sa forme collante vont perturber les pucerons, ces derniers vont donc éviter tous les emplacements où il se trouve.

Vous aimerez aussi lire :   Comment traiter nos cultures de tomates contre les Pucerons ?

Mais, bien que son action soit rapide et efficace, elle est très courte ! Car dès que le savon sera lavé par l’arrosage ou la pluie, les pucerons pourront revenir comme si ne rien était.

Les cocinnelles : le moyen naturel de lutter contre les pucerons

Traitement des pucerons au vinaigre blanc

Le vinaigre blanc est aussi un bon moyen utilisé pour traiter les pucerons. Il vous suffira de pulveriser du vinaigre sur les feuilles des plantes et dans les parties où il y a le plus de pucerons et ils quitteront leur place.

Les traitements pour les types de pucerons

Comme on vous le disait en intro, il y a plusieurs types de pucerons : les pucerons vers, noirs ou même les pucerons blancs ou roses. Voyons les deux types de pucerons que vous croiserez et les traitements possibles

Traitement des pucerons noirs

Les pucerons noirs sont l’une des nombreuses espèces de pucerons et cette espèce est elle-même divisée en plusieurs comme ceux de la fève et ceux du cerisier.

Vous pourrez les éviter en supprimant carrément les plantes hôtes ou les traiter avec de l’huile blanche durant l’hiver.

Traitement des pucerons verts

Ces derniers sont très communs dans les potagers et les vergers et sont chassés naturellement par les micro-guêpes et les coccinelles.

Si vous voulez prévenir d’éventuelles attaques de pucerons verts, nous vous conseillons de planter des œillets d’inde et des plantes aromatiques, et surtout éviter l’excès de fertilisation avec des engrais qui sont riches en azote.

pucerons sur les salades

Les pucerons des rosiers

Les rosiers sont eux aussi attaqués par les pucerons ! C’est une race spéciale qui s’appelle Macrosiphum rosae et sont généralement verts ou roses, comme le puceron de la pomme de terre. . Ces pucerons affaiblissent les plantes et déforment ses feuilles en provoquant l’avortement des boutons.

Vous aimerez aussi lire :   Bouillie bordelaise : un fongicide autorisé en agriculture biologique ?

Pour les éliminer vous trouverez de nombreux insecticides dans les grandes surfaces ou aux magasins de jardinage, mais bien évidemment si vous avez une démarche bio, vous ne pourrez pas les utiliser.

pour traiter ces derniers de façon naturelle :

  • plantez des plantes aromatiques comme la lavande ou la sauge,
  • attirez des coccinelles,
  • enlevez les individus à la mains : la guerre aux pucerons est déclarée une fois que vous aurez l’oeil !

Les pucerons des potagers

Il existe une autre variété de pucerons, et c’est ceux des potagers. Ces pucerons s’installent sur les tomates, les haricots verts, les artichauts et bien d’autres fruits et légumes.

Nous allons voir comment en éliminer quelques uns :

Les pucerons sur les tomates

Dans le cas où la population des pucerons est nombreuse sur les feuilles de tomates, les pieds de la plante s’affaiblissent. De plus, le miellat qu’ils produisent tache les tomates et les insectes font transmettre les viroses à d’autres végétaux qui sont aux alentours. Les traiter devient donc nécessaire.

Si vous optez pour les insecticides, vous devez faire attention aux fruits pour qu’ils ne soient pas touchés et veillez à bien les laver avant de les consommer.

pucerons sur les tomates

Il existe bien évidemment des méthodes naturelles comme le fait de les surveiller au début du printemps, détecter les premiers individus et arroser vos plantes avec des jets à pression pour vous en débarrasser ou utiliser des plantes pièges que les pucerons aiment.

Si vous voulez en savoir plus au sujet des pucerons sur les tomates n’hésites pas à consulter notre article

Vous aimerez aussi lire :   Répulsif à chat pour les éloigner du jardin

Sur les artichauts

Ici aussi, c’est le puceron noir de la fève qui attaque après l’éclosion des œufs au printemps. Vous pourrez alors les contrer avec les méthodes que nous avions citées ci-dessus et en arrosant les plantes avec des jets d’eau.

Sur les haricots verts

Pour contrer les pucerons qui s’agglutinent sur vos haricots verts, arrosez vos plantes avec des jets d’eau, utilisez du savon noir pour nettoyer les feuilles de miellat et introduisez des coccinelles ou tout autre prédateur des pucerons noirs.

Pour finir je vous propose d’autres techniques naturelles de lutte contre les pucerons à travers cette petite vidéo de NewjardinTV

Laisser un commentaire