Le compostage obligatoire en 2024 : ce qui change pour vous

A partir du 1er janvier 2024, les collectivités locales devront proposer aux résidents des solutions de tri à la source des biodéchets. Qu’est-ce que cela signifie concrètement pour vous en terme de compostage ? A quoi devez vous vous attendre ? Est ce que votre compost est prêt ? Comment faire en appartement ? Ici nous abordons les différentes options et l’impact de cette mesure sur la gestion de nos déchets au quotidien.

Les solutions proposées par les collectivités locales

Il n’y aura pas d’obligation de composter en 2024, mais plutôt une obligation pour les collectivités de mettre en place un système de tri sélectif et de valorisation des biodéchets. Monsieur tout le monde devra trier ses déchets oui, mais pas sans moyen ! Voici les trois principales options envisagées :

  • La collecte séparée à domicile avec une poubelle supplémentaire, généralement de couleur marron, qui serait ramassée par des camions dédiés, comme les autres bacs de recyclage. Pour les personnes en milieu urbain !
  • La collecte dans des points d’apport volontaire (PAV) : des composteurs individuels ou des conteneurs collectifs seraient mis à disposition, similaires à ceux utilisés pour la collecte du verre, des déchets recyclables ou des vêtements. Pour ceux qui vive en appartement notamment.
  • La distribution de composteurs individuels aux résidents qui souhaitent faire leur propre compost à domicile : ceux qui ont un jardin notamment
Vous aimerez aussi lire :   Lombricomposteur : le guide complet

Chaque commune choisit sa solution de compostage en 2024

C’est à chaque municipalité de choisir la solution la plus adaptée à son territoire, qu’il soit urbain ou rural. Ainsi, si la loi prévoit que la collecte des biodéchets doit être obligatoire dès le 1er janvier, en réalité, la mesure sera mise en œuvre progressivement et toutes les communes ne pourront pas proposer une solution à leurs administrés dès cette date.

Pas de sanctions pour les citoyens

Les ménages n’ont pas d’obligation explicite de trier à la source même si ils y seront fortement incités. Les municipalités ne vont pas vérifier l’intérieur des sacs poubelles pour s’assurer que les résidents ont bien jeté leurs biodéchets dans les bonnes poubelles. Il n’y a donc pas de pénalités pour ceux qui continuent à mettre leurs épluchures de carottes et pommes de terre dans la même poubelle que leurs déchets ordinaires, même si l’objectif à long terme est de retirer les biodéchets des poubelles noires.

Eduquer les habitants, un défi de taille

Un autre enjeu de la mise en place du tri sélectif des biodéchets est la sensibilisation des habitants et la communication pour faire en sorte que le tri des biodéchets devienne plus simple que le tri des déchets ordinaires. Plusieurs grandes villes européennes ont réussi à développer des solutions sans difficultés, il est donc possible d’envisager un changement positif en France également.

Intérieur du compost de mon jardin

La situation actuelle et ce qui nous attend en 2024

Selon l’association Zero Waste, seulement la moitié, voire le quart, de la population française sera correctement équipée le jour J. Il est donc recommandé de se renseigner auprès de sa collectivité locale pour savoir si vous êtes concerné et connaître les dispositions prévues en matière de collecte des biodéchets.

Vous aimerez aussi lire :   Comment vider le composteur, récupérer le compost et l'utiliser au jardin ?

Le ministère de la Transition écologique a rappelé mi-novembre que certaines municipalités devaient encore investir dans les moyens nécessaires pour mettre en place cette mesure avant janvier 2024.

L’importance du compostage pour l’environnement et l’agriculture

Un tiers de nos poubelles noires sont envoyées en incinération, alors que de nombreuses ressources peuvent être transformées en compost. D’un point de vue agricole, c’est très utile pour la santé des sols car le compost permet de retenir et de conserver l’eau dans le sol. Avec le changement climatique et les sécheresses de plus en plus fréquentes, nous en avons de plus en plus besoin.

Bien que le compostage ne soit pas obligatoire pour les citoyens en 2024, il est essentiel de se préparer à cette nouvelle mesure en termes de gestion des déchets et de s’informer auprès de sa collectivité locale sur les solutions proposées. Cela contribuera à une meilleure valorisation de nos biodéchets et à une amélioration de la qualité de l’environnement et de nos sols.

Laisser un commentaire