Le topinambour : guide de A à Z

Le topinambour fait parti des légumes anciens qui ont une histoire, et qui ne sont pas forcément appréciés aussi facilement que la pomme de terre ou les tomates, pour ne citer que ces deux légumes très prisés des jardiniers amateurs. En plus de ça, le topinambour est réputé pour être assez difficile à digérer : en réalité, il faut essayer pour le savoir, ça dépend des personnes ! Dans cet article, je ne vais pas vous parler que de l’histoire du topinambour mais vous expliquer comment je le cultive et comment je le mange !

Le topinambour c’est un plante annuelle, qui appartient à la même famille que l’artichaut, bien qu’on le compare trop souvent au rutabaga, un autre légume ancien. Le topinambour se fait aussi appeler l’artichaut de Jérusalem ! Dans l’apparence, il ressemble plus au tournesol : le topinambour forme une plante de 2 à 3 mètres de hauteur, avec des fleurs jaunes : c’est donc un légume car on manger ses racines mais aussi une belle fleur d’été pour décorer le jardin !

La rapide histoire du topinambour

On parle souvent du topinambour quand on parle de la vie des français pendant la guerre ! En effet, pendant que les allemands mangeaient des pommes de terre, les français devaient se contenter des topinambours et des rutabagas ! C’est en partie pour cela qu’ils ont mauvaises presses, alors qu’en réalité, ce vieux légume est très gouteux ! En plus de ça, c’est une très belle fleur d’ornement pendant la saison estivale ainsi qu’un légume très facile à cultiver, vous allez voir pourquoi

Où planter le topinambour ?

Je vous conseille de choisir un endroit isolé de votre jardin, car, comme le bambou, le topinambour peut devenir envahissant : ce serait dommage de gâcher une planche de culture ! Ils aiment bien la terre assez lourde et une exposition bien ensoleillée ! L’endroit parfait, c’est dans un coin du jardin pas trop riche : le topinambour se plait dans un sol léger : raison de plus pour gardez vos planches bien amendées pour vos tomates ou vos courges : le topinambour se contente juste de terre et de soleil ! Laissez le pousser tout seul !

Il est tellement facile à cultiver qu’on peut même le planter en pot, pour mettre sur une terrasse (il existe une variété naine de topinambour qui se prêtera à votre balcon ! Gardez juste en tête qu’il peut proliférer et que pour cette raison, il est préférable d’anticiper et d’encadrer sa culture dans un coin qui ne viendra pas grignoter votre potager d’été !

Comment planter le topinambour ?

C’est vraiment très simple : le topinambour est envahissant et il se reproduit tout seul.

On le plante :

  • soit en repiquant les jeunes repousses au printemps (mai, juin) ce que j’ai fait la première année car un ami m’en avait donné
  • soit en laissant sur place les « fruits » au lieu de les récolter.

Ces fruits, ce sont les tubercules ! Pendant l’hiver, quand vous ramassez vos tubercules de topinambours, il suffit d’en laisser un en place pour voir la plante repousser, faire une fleur et reproduire de nouveau 6, 7 ou 8 tubercules si vous avez de la chance !

planter un topinambour

Sinon creusez un trou de 15 centimètres à la fin de l’hiver et attendez le printemps ! Espacez les pieds de 50 centimètres histoire de laisser de la place à la plante de reproduire ses tubercules

La vidéo d’un amateur de topinambour au jardin

Le topinambour en fleur

A la belle saison, le topinambour monte à 2 mètres, voire plus (entre 2 et 3 mètres fréquemment). Il fabrique une magnifique fleur jaune qui va donner de la couleur à votre jardin ! Voyez par vous même !

fleur de topinambour

Quand récolter le topinambour ?

A partir de la toussaint, la fleur du topinambour est fanée depuis longtemps, les feuilles aussi : c’est l’heure de la récolte du topinambour : vous pouvez commencer à ramasser les tubercules pour les cuisiner !

récolte de topinambours

Pour cela, à l’aide d’une grelinette, soulevez délicatement la terre à 30 centimètres autour pour coucher la plante ! On mange donc les topinambours à partir de début novembre et on peut en consommer tout l’hiver !

récolte du topinambour

Voici un pied de topinambour, que j’ai transplanté fin juin au milieu des oignons d’été : la même année en novembre je pouvais déjà manger des racines !

pied de topinambour au milieu des oignons

Comment manger le topinambour ?

Je l’adore en soupe, mais je le mange aussi en légume sauté (pomme de terre, carotte, navet et topinambour). un peu croquant c’est un régal ! Vous le savez certainement, le topinambour « fait péter » et peut faire un peu mal au ventre quand on est pas habitué, c’est léger et pas automatique pour tout le monde ! A priori, je n’ai jamais testé mais le topinambour pourrait aussi se manger cru, en salade ou en carpaccio : exemple de recette ici

Je vous conseille de ne pas tout arracher en même temps à l’automne ou au début de l’hiver. Comme d’autres légumes du jardin, il se conserve très bien en terre, déterrez uniquement en allant selon votre consommation !

Quand les tiges sont fanées, vous pouvez les coucher au sol pour les laisser en tant que paillis !

d'autres légumes d'automne dans mon jardin

A l’automne, quand j’ai récolté mes topinambours, j’ai pris soin de garder une racine de chaque et de les transplanter dans une autre zone : regardez la surprise du printemps : les topinambours sortent tout seul, c’est très facile de les identifier et de désherber autour (ou pas). j’en ai profité pour planter aussi à coté des tournesols ainsi que des chénépodes roses (que je mange en salade)

pousses de topinambours

Et là où j’avais mes topinambours la saison précédente, bien évidemment j’ai oublié des racines, donc j’ai des topinambours qui repoussent ! En voulant les enlever, j’ai tiré trop fort dessus, en cassant la tiges sans avoir la racine : du coup, je teste cette année de refaire de racines à partir de la tige blanche : pour l’instant, les tiges sont dans une bouteille d’eau, je vous en dirai plus en juin !

pousse de topinambours

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*