Que faut-il mettre dans un composteur et ce qu’il faut absolument éviter ?

Le compostage est une pratique qui consiste à transformer les déchets organiques en humus, ce qui permet de créer un fertilisant naturel pour les plantes et surtout enrichir votre sol dans le jardin potager ! Cette activité peut être effectuée en utilisant un composteur que vous allez acheter ou fabriquer un composteur en palettes mais aussi tout simplement en creusant un trou dans le sol pour y déposant les matières qui seront transformées par des bactéries et des vers de terre ! Bref, le compostage ne demande pas forcément beaucoup d’outils et d’investissement, mais il y a des choses qu’on peut y mettre et des aliments ou déchets qu’il faut absolument éviter de jeter dans le composteur !!

En faisant du compost, vous aidez à réduire la quantité de déchets qui s’accumule dans les centres de tri et les décharges. Comme ces déchets sont biodégradables, la transformation en engrais naturel est très intéressante et facile à réaliser. Voyons tout de suite ce que l’on peut et ne peut pas mettre dans un composteur ?

les belles couleurs des épluchures de légumes dans le compost
Les belles couleurs dans le composteur : épluchures de légumes d’automne avec les graines

Quels aliments peut-on mettre dans un composteur ?

Il existe de nombreux aliments qui peuvent être compostés. Les plus courants sont les légumes et les fruits non traités et non lavés, ainsi que les restes de repas contenant les mêmes composants (céréales, pain, etc.). Vous pouvez également mettre des coquilles d’œufs, des restes de thé et de café, des feuilles et des fleurs, des tailles de haies, des copeaux de bois, des excréments d’animaux sans danger pour la santé.

  • Légumes et Fruits : tomates, concombres, pommes, oranges, avocats, etc.
  • Restes de Repas : pain, céréales, riz, etc : ce sont les petites bêtes comme les souris et les rats du composteurs qui vont se régaler en premier, pourquoi pas !
  • Coquilles d’œufs : elle peuvent servir d’engrais, elles sont riches en calcium !
  • Restes de Thé et de Café : ils peuvent aussi servir d’engrais, le sachet de thé est biodégradable. Le marc de café lui peut être composté mais on peut aussi le garder tout simplement pour plein d’autres choses utiles dans la maison ou le jardin, on en parlera dans un autre article ! Le sopalin aussi mais j’évite car il est traité à mon sens et je n’aime pas le mélanger avec le reste
  • Feuilles et Fleurs : elles aideront à fertiliser le sol, ce sont des déchets organiques tout simplement
  • Tailles de Haies : elles peuvent être broyées et ajoutées au compost, mais attention avec certaines haies de sapins
  • Copeaux de Bois : ils sont un excellent ajout au compost, ils viennent ajouter du carbone !
  • Excréments D’Animaux : personnellement je ne mets pas les crottes de chien au compost mais les déjections de poules avec de la cendre et de la paille, oui !
ici les déjections de poules, soit je les mets au compost, soit directement sur le sol pour composter l'hiver

Que ne pas mettre dans un composteur ?

Même si de nombreuses choses peuvent être ajoutées au compost, il y a certains aliments qui ne devraient jamais être mis dans un composteur. Ceux-ci incluent les produits chimiques, les farines animales, les huiles usagées, les viandes, les poissons, les os, le papier journal, les produits laitiers et autres produits contenant des matières grasses. Ces aliments pourraient augmenter le risque de contamination des sols par des agents pathogènes.

  • Produits Chimiques : tels que les produits d’entretien ou les produits phytosanitaires : ça va de soit mais on le précise
  • Huiles usagées : elles peuvent nuire aux micro-organismes qui transforment les matières en engrais
  • Viandes, Poissons et Os : ils peuvent attirer des animaux nuisibles, de façon générale je ne mets jamais la viande dans le compost
  • Papier journal : il peut contenir des colorants ou des produits chimiques !
  • Produits laitiers et autres produits contenant des matières grasses : ils peuvent provoquer des odeurs désagréables et encourager la prolifération d’insectes
Vous aimerez aussi lire :   Compostage ou lombricompostage : quelles sont les différences ?

Le compostage est une pratique très simple qui a de nombreux avantages. Il permet de recycler une partie des déchets organiques de notre alimentation et de les transformer en un riche engrais naturel. La plupart des aliments peuvent être mis dans un composteur, mais il y a certaines choses qui doivent être évitées afin de minimiser les risques de contamination et de prolifération d’espèces nuisibles.

Peu importe ce que vous mettez au compost, le principal c’est de réussir à varier et ne pas mettre des couches superposées de déchets organiques identiques : par exemple si vous ne mettez que de la paille en couche épaisse, le phénomène de compostage ne va pas se faire, vous allez avoir un compost trop sec ! Si vous ne mettez que des déchets alimentaires, ça risque de pourrir ! Le tout est donc de réussir à varier et mélanger régulièrement son compost pour l’aérer et éviter que des plaques de déchets organiques en décomposition se forme : essayez de respecter le dosage suivant : 2/3 de matières à base de carbonées (bois, paille, branches, ) pour 1/3 de matière azotée (déchets organiques, herbes etc…)

Laisser un commentaire