Se débarrasser des orties : les meilleures méthodes à pratiquer !

En dépit de leurs propriétés médicinales et de leurs valeurs nutritives, les orties s’avèrent parfois envahissantes. Alors comment se débarrasser des orties ? Et lorsqu’elles se logent sur un passage, elles piquent par surprise et donc leur présence est rarement désirée. Mais pour le bonheur de tous, il est possible de s’en débarrasser. Mais comment ? Et quelle est la meilleure méthode ? Dans notre article, je vous donnerai les astuces nécessaires pour le faire.

Comment identifier les orties ?

Les orties sont des plantes sauvages annuelles appartenant à la famille des urticacées. Elles sont avides d’azote, affectionnent donc les sols argileux et riches en matière organique. Ses feuilles sont recouvertes de petits poils piquants, il est donc facile de les identifier. Elle peut atteindre 50 cm voire 2.5m pour les grandes orties, elles peuvent donc facilement devenir envahissantes.

c'est une ortie

Pourquoi éliminer les orties ?

L’ortie n’est pas apprécié par tous : elle procure un effet désagréable et douloureux au toucher, en effet, elle cause souvent des irritations douloureuses aux sensations de brûlures sur la peau, c’est pour cette raison-là qu’elle est mal aimée !

Cependant, en dépit de cet abord détestable, les vertus thérapeutiques qu’elle arbore sont inestimables et à ne pas négliger.

Personnellement je considère les orties comme une chance, au lieu de chercher à les éliminer, je les contiens pour en faire du purin d’orties, ou de la soupe au printemps ! J’utilise aussi les orties quand je repique les tomates en pleine terre (j’en mets toujours un peu en boule au fond du trou pour booster la croissance des tomates). Et enfin, vers mai juin, avant que l’ortie devienne trop grande, je la coupe et je la sèche pour la boire en tisane tout l’hiver !

ortie en train de sécher

Et voici comment Guillaume de la chaine potager bio les utilise

Quelles sont les méthodes existantes pour se débarrasser des orties ?

On l’aura compris, les orties ne sont pas les bienvenues dans nos jardins, heureusement, il existe plusieurs manières de les éliminer : il ne suffit pas de la couper une année, elle reviendra de plus belle car ses racines jaunes de surface se développent rapidement !

La première méthode est la plus simple et la plus évidente : les arracher à la main, soit pour s’en débarrasser définitivement ou pour les manger. Et oui, elles sont comestibles et d’ailleurs très riche en vitamines, acides aminées et sels minéraux. Il est toutefois impératif de se munir des outils adéquats pour éviter de se faire piquer. Il faut donc prévoir des gants épais surtout si ledésherbage se fait à la main, une binette et un sarcloir pour les arracher avec. Veillez à les arracher tout en les déracinant. Cette méthode implique en dernier lieu le retournement du sol pour encore une fois veiller au déracinement de la plante. Reste juste à se munir de courage et d’huile de coude.

La deuxième méthode est un peu plus longue et peut prendre des mois. Elle consiste au paillage des orties, en effet, si elles sont privées de lumière et de rayons de soleil, elles ne pousseront plus. Il est possible d’y procéder écologiquement en utilisant une épaisse couche de feuilles mortes ou la tonte du gazon en guise de couverture. Si cela ne s’avère pas suffisant, ajoutez à cela un carton. Cette opération est à préconiser également lorsque les orties sont arrachées, cela empêche leur repousse.

se débarrasser des orties en les arrachant

La troisième méthode se traduit par l’arrosage de la plante avec une eau riche en amidon (eau de cuisson de pâtes ou de pomme de terre).

La quatrième méthode est liée à la troisième, elle consiste en effet au recours à la culture de la pomme de terre, car cette dernière permet de rééquilibrer le pH de la terre et donc de priver l’ortie d’un élément essentiel à son existence et sa survie : l’azote.

La cinquième méthode est dans la même démarche de modification de la composition du sol ; elle consiste à parsemer des cendres de bois.

Les trois dernières méthodes sont plutôt des remèdes de grand-mère, il s’agit d’utiliser trois désherbants naturels : le sel, le vinaigre blanc ainsi que l’huile essentielle de basilic. Le sel va agir en tant que stérilisateur, ils doivent en revanche tous deux être dilués avec de l’eau.

Comme beaucoup d’autres plantes, l’ortie est finalement injustement qualifiée de « mauvaise herbe ». Avant de l’éliminer, il est bon de savoir qu’elle constitue une véritable niche écologique en servant d’habitat à plusieurs insectes.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*