La mélisse : culture et utilisation

La mélisse appartient à la famille des lamiaceae, même famille que le basilic, la sauge mais aussi la menthe ou le romarin ! La mélisse est une plante pour les nulles : facile à reconnaître, très facile à faire pousser et peut être consommée de plusieurs façons ! La mélisse, c’est à coup sûr la plante qu’il faut avoir dans son jardin, un classique qui va se reproduire tout seul et sans entretien ! Découvrez tous les bienfaits de la mélisse, ses pouvoirs et des astuces non pas pour la faire pousser mais pour la contenir car la mélisse a vite fait d’envahir un jardin !

Qu’est-ce que la mélisse ?

La mélisse est une plante qui se trouve dans presque tous les jardins. C’est une plante herbacée vivace, son nom latin « Melissa »signifie littéralement « feuille à abeilles ». Elle a une forte odeur citronnée qui attire particulièrement les abeilles et repousse les moustiques. Cette propriété lui procure également le nom de mélisse citronnelle, à ne pas confondre avec la verveine citronnelle.

mélisse jeune

La mélisse est une plante qui offre plusieurs vertus, si l’on ne parle que de ses propriétés antivirales, digestives ou antispasmodiques. Bien qu’elle soit connue pour ses bienfaits sur la santé, elle est également très appréciée dans la cuisine. C’est donc une plante qu’il faut absolument avoir chez soi à condition de savoir l’entretenir comme il faut.

La mélisse est connue pour ses vertus miraculeuses. Et elle le mérite, car elle est extrêmement riche en tanin et en catéchines (comme le thé vert ou le chocolat). À cela s’ajoutent ses propriétés riches en antioxydants, en magnésium, en vitamine A et C et en calcium. Elle est également dotée d’éléments naturels comme le citral, le limonène et le thymol ainsi que d’autres constituants qui en font une plante très sollicitée pour les guérisons. Plein de raisons de faire pousser de la mélisse chez soi !

Comment reconnaître la mélisse ?

La mélisse ressemble beaucoup à l’ortie mais aussi à la menthe en quelque sorte. Dans tous les cas, vous ne prenez pas beaucoup de risque car l’ortie ou la mélisse sont comestibles. Simplement, les orties piquent alors que la mélisse non. Si vous prenez une tige de mélisse et que vous la passez sous votre nez, ça sent la citronnelle, vous ne pouvez pas vous tromper. Profitez de ses arômes de citron !

On a pas forcément envie de toucher une ortie alors il y a une autre façon de reconnaître la mélisse à la place de l’ortie !

de la mélisse

La mélisse fait partie de la famille des lamiacées (nom scientifique Melissa officinalis). Elle mesure généralement entre 30 et 80 cm. Elle est cependant dotée de feuilles rugueuses d’une couleur vert vif vers la partie supérieure et vert pâle sur la face intérieure. Elle est également dotée de petites fleurs en forme de cloche et de couleurs blanches et roses.

La mélisse se multiplie comme la consoude, le bambou ou les orties : par des rishomes ! Comme la mélisse a tendance à produire beaucoup de feuilles et de tiges au cours d’une saison, elle s’épuise très vite, et se multiplie en produisant des rishomes, pour faire des nouveaux pieds.

Quels sont les bienfaits de la mélisse ?

Comme vous le savez, la mélisse est dotée d’une grande variété de composants, tous aussi importants les uns que les autres. Cela lui procure à plusieurs usages comme en herboristerie, en phytothérapie et aussi en cuisine. C’est donc une plante complète qui s’avère être très utile dans le quotidien.

En herboristerie

La mélisse est sollicitée pour ses vertus relaxantes. Elle peut ainsi réguler les influx nerveux qui peuvent provoquer la tachycardie. Elle intervient également dans le traitement des spasmes de l’estomac, des maux de ventre et de l’insomnie. À part cela, elle a des propriétés antifongiques et elle favorise la sudation.

mélisse

Pour cela, elle peut être consommée en infusion à boire tiède ou fraîche. Il suffit de 50 à 100 g de feuilles fraîches à faire bouillir dans un litre d’eau.

Par contre, plusieurs personnes ont tendance à la confondre avec la citronnelle et pensent qu’elle agit également comme un répulsif pour chasser les moustiques.

En phytothérapie

La mélisse est également idéale pour agir sur plusieurs autres maladies. Petits et grands peuvent tous bénéficier des vertus thérapeutiques de cette plante. De plus, il agit à la fois en interne et en externe pour soulager différents maux.

Ainsi, grâce à ses différentes substances, elle est efficace comme antibactérien, anti-inflammatoire, antiseptique, antiallergique et antispasmodique. D’ailleurs, elle est recommandée par l’OMS pour les traitements de l’herpès labial.

Pour cela, elle se présente en forme d’huile essentielle ou de crème que l’on applique sur la zone à traiter. Ses feuilles servent également à produire de l’eau de mélisse, appelée également Eau des Carmes pour des vertus tonifiantes.

En cuisine

Bien que peu de personnes la connaissent, la mélisse peut également être utilisée en cuisine. Elle fait parfois office d’accompagnement de divers plats comme les farces, les volailles, les champignons. Elle sert essentiellement à les parfumer et à leur donner un goût particulier.

Au printemps, les jeunes feuilles peuvent être consommées en accompagnement de laitues et de carottes râpées. Elle peut même être utilisée en pâtisserie et accompagner les entremets à base de citron et d’orange.

À part cela, la mélisse peut donner un parfum particulier au vinaigre en la laissant mariner pendant une dizaine de jours. Elle peut également servir d’apéritif en préparant du vin de mélisse à partir des feuilles fraîches.

Comment utiliser la mélisse ?

La mélisse est généralement utilisée en infusion et en alcoolature. Elle est également utilisée sous forme d’huile essentielle et de crème. Pour cela, elle est autant utilisée pour le traitement des différentes maladies que pour les recettes.

En thérapie

Grâce à ses vertus thérapeutiques, la mélisse se consomme et s’utilise de différentes manières selon la maladie à traiter. Ainsi, pour préparer une infusion, il faut faire bouillir 20 à 50 g de feuilles fraîches de mélisse dans un litre d’eau. Une fois l’eau bouillie, il faut la retirer du feu et la laisser infuser pendant quelques minutes.

La tisane obtenue se consomme ensuite à raison de 3 ou 4 tasses par jour selon le besoin. Toutefois, l’avis d’un médecin est nécessaire afin d’avoir de bons résultats.

Par ailleurs, en étant sous forme de crème, elle s’applique seulement sur la zone à traiter au moins 2 à 4 fois par jour jusqu’à la disparition des lésions. En tant qu’huile essentielle, elle peut se mélanger avec quelques gouttes et un peu de savon liquide pour être versée dans un bain chaud. Cela vous aide à avoir un effet relaxant.

En cuisine

Ayant des propriétés qui facilitent la digestion, la mélisse peut se consommer en infusion à consommer après les repas. Pour cela, vous pouvez faire bouillir 1 cuillérée à soupe de mélisse avec 25 cl d’eau bouillante et laissez infuser 10 minutes.

Elle peut également accompagner divers plats pour aromatiser les soupes, les salades, les marinades, mais également le vin et certaines boissons. Il faut cependant vous mettre en garde en cas de mélange avec l’alcool, car elle a tendance à renforcer le taux d’alcool, donc à utiliser avec modération.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*